jeudi 20 octobre 2016

Retour du Travail Collectif GLANDES SURRENALES du 20/10/16

Pour débuter le travail collectif, je n’ai pas demandé l’assistance des énergies bienveillantes habituelles car elles étaient déjà connectées à nous.
J’ai fermé les yeux et me suis laissée guider complètement.
J’ai entendu des enfants manifester du mécontentement et en me focalisant sur leurs émotions, j’ai ressenti à mon tour de la peur, la peur d’être abimée en tant qu’enfant (physiquement et/ou psychologiquement) par ces parents. J’ai vu les contrats liant ces enfants aux parents. J’ai ressenti le point de vue du moi-supérieur qui aime tendrement la partie de lui descendue dans l’incarnation terrestre. Le Moi-supérieur sait que sa partie incarnée croit son expérience comme réelle et définitive, elle croit qu’elle est vraiment en danger physique et/ou psychologique, alors que le moi-supérieur envisage cette situation comme une expérience en aveugle. Ici, aveugle veut dire coupé en apparence de sa conscience étendue, veut dire croire que ce qui est vécu sur Terre constitue la seule réalité possible et inaltérable.

Si la partie incarnée à ce moment-là choisit de se relier à son centre d’amour, elle éprouve suffisamment d’amour pour les parents et pour elle-même que la notion de peur s’évanouit. L’amour à ce moment-là est le sentiment qui vient effacer les émotions, il prend toute la place. Il s’agit de l’amour inconditionnel, celui qui aime sans conditions, quoi qu’il arrive, en toute situation et en tout lieux, tout le monde, sans exception. L’enfant peut aussi, en se connectant à son centre (ressentir ce que nous sommes d’une point de vue vibratoire, sans  faire intervenir l’intellect, c’est-à-dire sans tenter de mettre des mots, juste ressentir notre énergie, notre essence dans le présent, sans y ajouter quelconque souvenir ou fausse croyance nous concernant), se rappeler qu’il est tout puissant, et que cette sensation d’être vulnérable et en danger n’est pas un accident, une malchance ou une erreur de casting, mais bien quelque chose qu’il a planifié lui-même à l’aide des âmes des ses parents actuels. 

J’ai ressenti ce moment où l’on a peur que la situation « dérape », où l’on espère de toutes ses forces que les évènements ne vont pas mener au chaos total. Cela m’a rappelé les fois où nous étions tous incarnés sur Terre et où nous avons vécu la « fin » du monde dans lequel nous vivions (Atlantide, Lémurie, et d’autres que je saurais pas décrire). Ces mémoires sont présentes en chacun de nous et elles rendent plus vivantes nos peurs actuelles. Je vous ai transmis tout cela, ces différents points de vue ainsi que la vision de nos moi-supérieurs et des parties de nous enfants qui maintenant savent se positionner en l’amour pour transcender la peur.

J’ai ensuite senti mes glandes surrénales chauffer très fort, j’ai compris qu’il s’agissait d’un réveil de leur part, telles des guerrières animées de notre volonté personnelle de transcender nos peurs et vivre en paix quoi qu’il arrive. Cette sensation a perduré quelques minutes après la fin du travail.

J’ai posé mes mains sur mes yeux et je me suis retrouvée face à un miroir, j’ai donc vu mon apparence au-delà du voile, enfin ce qui est traduisible par mon mental. J’ai encore plus intégré le fait que nous sommes ici-bas les mêmes qu’au-delà du voile, nous avons les mêmes capacités, et seule l’amnésie de qui-nous-sommes nous empêche d’y avoir accès librement. Je vous ai transmis cette vibration d’évidence. Dans ce ressenti, il y avait aussi la notion que les énergies post 2012 nous le permettent vraiment, et seul notre choix de rester dans le paradigme ancien (normes religieuses, sociétales, culturelles) nous bloque l’accès à la vérité de qui-nous-sommes. 
J’ai vraiment intégré qu’il n’y a plus de différence entre ce que nous sommes ici et ce que nous sommes au-delà de notre incarnation, tous les attributs qui nous définissent hors incarnation terrestre peuvent être révélés dans notre conscience présente et s’exprimer dans notre quotidien. Je vous ai transmis cette évidence.

Les Arcturiens nous ont assisté avec force et tendresse, ils ont guidé nos visualisations, nos intégrations et nos transmissions.

Ensuite ressenti le mensonge, et j’ai vu le lien avec la peur. Lorsque nous mentons, c’est que l’on croit ainsi pouvoir éviter quelque chose que l’on craint. Je me suis alors souvenue que les Arcturiens nous enseignent que la peur est effectivement liée au mensonge. Les glandes surrénales fonctionnent en dysharmonie lorsque nous sommes dans la peur et le mensonge, et elles fonctionnent dans l’harmonie quand nous décidons de sortir des peurs et mensonges (à nous-mêmes, aux autres, et notre croyance dans les mensonges de l’ancien paradigme). J’ai ressenti que notre corps (nos organes) forment notre conscience, et qu’il s’agit de ne plus adhérer à la croyance que notre corps est autonome dans son fonctionnement (=coupé de notre conscience). En réalité il est nous et nous sommes lui, nous formons un Tout qui s’appelle JE. 

Il s’agit donc d’une décision prise conjointement avec tous les organes de notre corps, de transcender nos peurs et notre tendance à être hors vérité (mensonges à nous-mêmes, aux autres, et adhésion aux normes mensongères de l’ancien paradigme). Cela entraîne une purification globale de toutes les cellules de notre corps, d’un point de vue physiologique mais aussi énergétique (toxines, mémoires traumatiques, croyances, etc.), afin de s’élever dans la Vérité, c’est-à-dire qui-nous-sommes de tous temps, pas seulement dans cette parenthèse incarnationnelle en tant qu’humain vient dans le monde d’expérimentation des émotions.
Le signal de fin est arrivé, j’ai demandé à ce que toutes les énergies s’intègrent en nous jusqu’à la pleine réalisation de nos intentions (du groupe mais aussi personnelles). J’ai remercié tous les participants (humains ou non ;) ), ainsi que Gaia qui joue un rôle de soutient dans nos transmutations et notre évolution. J’ai vécu d’autres choses lors de ce travail, mais il m’est impossible de le traduire en mots, cependant je vous ai transmis les vibrations au fur et à mesure. 

Merci à tous pour votre participation à ce travail sur les glandes surrénales et les peurs, ainsi que votre intention sans faille d’ascension personnelle et planétaire. 


Alexandra <3 font="">